L’importance des électroportatifs n’est plus à démontrer. Et même si ces outils de bricolage ne s’utilisent pas tous les jours, ils se montrent indispensables lorsqu’il est question d’exécuter des travaux de rénovation ou de réparation, sans recourir à un professionnel. La scie sabre s’impose aujourd’hui comme l’un des appareils qui s’invitent le plus souvent dans la boite à outils des adeptes de "système D".

Tableau récapitulatif des meilleures scies sabre

Produits En savoir plusBrandRatingPoids (kg)Puissance (W)
Scie sabre Black & Decker RS890K

Scie sabre Black & Decker RS890K

Voir le prixTest complet Black & Decker4 Star Average Rating 2.9500
Scie sabre Bosch PSA 900 E

Scie sabre Bosch PSA 900 E

Voir le prixTest complet Bosch4.5 Star Average Rating 3.7900
Scie sabre Bosch PSA 700 E

Scie sabre Bosch PSA 700 E

Voir le prixTest complet Bosch 4 Star Average Rating 3710
Scie sabre Einhell TC-AP 650 E

Scie sabre Einhell TC-AP 650 E

Voir le prixTest complet Einhell4.5 Star Average Rating 3650
Scie sabre Makita JR3050T

Scie sabre Makita JR3050T

Voir le prixTest complet Makita4.5 Star Average Rating 3.31010
Scie sabre Ryobi RRS 1801 M

Scie sabre Ryobi RRS 1801 M

Voir le prixTest complet Ryobi4 Star Average Rating 1.9-

Il n’en faut pas plus pour voir de nombreux constructeurs s’investir dans cette niche. Résultat : les possibilités de choix sont énormes, ce qui suppose que vous devez tenir compte de certains paramètres (les applications possibles, la fréquence d’utilisation, les différents types et caractéristiques techniques, mais également les fonctionnalités), pour être sûr de faire un bon investissement à l’achat de votre scie sabre.

Quelle scie sabre choisir : nos 6 coups de cœur

Notre rédaction a pu mettre à l’épreuve quelques modèles de scie sabre et vous présente ici ses six coups de cœur, tous conçus par les grands noms de l’outillage.

Makita JR3050T

La Makita JR3050T est une scie électrique à la fois puissante, polyvalente et ergonomique. Équipée d’un moteur de 720 Watts, elle permet aisément de tailler un arbre, découper des planches ou même sculpter de petites formes. Ergonomique, la JR3050T de Makita assure une prise en main sûre, et son cordon est assez long pour travailler en hauteur ou dans les endroits reculés du jardin. Les lames de la machine s’installent facilement, et sans outil. Un bouton poussoir permet de régler le guide, et son système de refroidissement dirigé vers l’avant rend le travail plus confortable. L’équilibre de cette scie électrique est enfin travaillé pour permettre un travail plus efficace avec moins d’efforts fournis par l’utilisateur.

Einhell TC-AP 650 E

Universelle et multifonction, la Einhell TC-AP 650 E sert aussi bien à tailler du bois qu’à découper une pièce en métal. Pour cela, cette scie électrique est livrée avec un kit de deux lames comprenant une lame pour bois et une autre pour métal. Le mécanisme de changement de la lame est automatique et ne nécessite aucun outil. Une semelle réglable permet une utilisation optimale de cette dernière. Le moteur de 640 Watts de la TC-AP 650 E est associé à un variateur électronique pour le réglage de la vitesse. La prise en main de la machine est facile, et, grâce à la technologie soft grip qui équipe sa structure, elle se tient fermement pour un travail sans vibration et sans danger.

Bosh PSA 700 E

En termes de polyvalence, la PSA 700 E de Bosh est l’une des meilleures scies électriques du marché. Elle permet pratiquement de scier tous les types de matériaux. Cet outil s’adapte aussi bien à une lame pour bois ou métal qu’à une lame Bimétal flexible. Le rapport poids/taille de la machine est optimisé et sa poignée soft grip ergonomique permet une prise en main aisée, pour un meilleur confort d’utilisation. Côté technique, cette machine est équipée d’un moteur de 710 Watts capable de faire des coupes de 150 mm dans le bois ou 10 mm dans l’acier. La PSA 700 E de Bosh est également quasiment silencieuse.

Black & Decker RS890 K

L’atout phare de la Black & Decker RS890 K est la technologie Autoselect dont est équipé son moteur. Grâce à celle-ci, la vitesse maximale de la machine se règle automatiquement et s’adapte au type de matériau à découper. Ergonomique, cette scie électrique peut servir à découper des matériaux comme le bois, le métal ou le plastique. Elle peut être utilisée comme scie à main, pour les coupes droites, élagueuse, pour les coupes de tuyaux ou branches et sauteuse, pour les arrondis et les formes. La grande taille de sa semelle lui donne une meilleure stabilité en mode sauteuse. Le revêtement de sa structure favorise une bonne prise en main et une utilisation confortable.

Bosh PSA 900 E

La Bosh PSA 900 E est une scie électrique sabre puissante qui permet de faire des coupes rapides, en profondeur. Prenant en charge différents types de matériaux, le moteur de 900 watts de cette machine fonctionne de façon intelligente. Un régulateur électronique permet de régler automatiquement sa cadence via une gâchette installée au niveau de la poignée, pour un démarrage progressif. Un variateur électronique permet également d’adapter la vitesse du moteur au matériau. Le changement de la lame se fait de façon sûre, facile et sans outils, grâce au système SDS Bosh. La PSA 900 E de Bosh offre un rapport poids/taille optimal, et sa poignée soft grip permet de faire des coupes parfaitement maitrisées.

Ryobi RRS 180 1 M

Idéale pour les bricoleurs, la RRS 180 1 M est une scie électrique sans fil qui s’utilise parfaitement pour des travaux de jardinage, de menuiserie ou même de petites plomberies. Pratique pour élaguer, cette machine est aussi assez puissante pour couper du bois entre 12 et 15 cm ou des tuyaux de canalisation en cuivre. Maniable, cet outil est équipé d’un patin ajustable qui permet de faire des coupes bien maitrisées. Son poids relativement faible et son système anti-vibrations permettent également à l’utilisateur de garder la machine en équilibre et réaliser des coupes ajustées. Elle est dotée d’une bonne autonomie et fonctionne avec une batterie Lithium de 18 V.

Qu’est-ce qu’une scie sabre ? Une scie égoïne ?

Outil polyvalent par excellence, la scie sabre est la version électrique de la scie égoïne. Elle est disponible sous trois formes (filaire, sans fil- avec batterie et pneumatique) et permet d’exécuter différents types de travaux. Sous sa forme filaire, cette machine sert généralement pour des coupes de longue durée nécessitant assez de la puissance et d’autonomie. Par contre, pour du jardinage ou pour des travaux dans des endroits difficilement accessibles, la scie sabre sans fil est idéale. La scie sabre pneumatique quant à elle, est la plupart du temps utilisée par les professionnels pour des travaux sur chantier. La polyvalence des scies sabres est traduite par leur capacité à s’attaquer à différents types de matériaux (bois, métal, PVC, béton cellulaire ou autres matériaux de construction).

À quoi sert une scie sabre ?

La scie sabre est le partenaire tout trouvé pour vous accompagner dans l’exécution de divers travaux, quelle que soit la taille. C’est le modèle polyvalent par excellence et peut être un allié indéfectible pour les interventions dans le bois, métal, parpaing, plâtre, et peut aussi faire des découpes de brique rouge ou béton. Mais attention, à chacun de ces matériaux convient un type de lame spécifique, dont vous devez rigoureusement tenir compte pour obtenir des coupes précises, tout en évitant les risques de blessures et d’usure de l’outil.

Il s’agit là donc d’un électroportatif qui concède une véritable flexibilité lorsque vous effectuez des travaux de rénovation et de construction. Pour s’adapter à divers usages comme la coupe et l’élagage, entre autres, cet électroportatif s’appuie notamment sur un système anti-vibrations, un accrocheur à l’échelle, mais aussi un manche en caoutchouc ergonomique et un éclairage LED disposé à l’avant, pour garantir un réel confort d’utilisation.

Sa conception est pensée pour assurer une accessibilité partout, et en sans accrocs. Là où la découpe est difficile avec les scies égoïnes, à métaux ou à bûche, la scie sabre défit tous les configurations, puisque sa structure permet au bricoleur d’adopter différentes positions pour des coupes parfaites, en temps record.

Il existe autant de types de scie sabre que d’utilisations possibles. Tandis que le modèle électrique filaire se prête à des travaux plus ou moins exigeants et sur une longue durée, la scie sabre pneumatique, à brancher également sur secteur, vous accompagne sur vos chantiers et est créditées d’une puissance adaptée à de gros œuvres. Les modèles sans fil fonctionnant sur batterie, même s’ils sont moins puissants, constituent des alternatives pratiques et moins coûteuses, qui conviennent à des bricolages réguliers. Mieux que les autres modèles, la scie sabre sans fil accède plus facilement à des espaces de travail difficiles d’accès.

Comment fonctionne une scie sabre ?

Le principe de fonctionnement de la scie sabre s’apparente à celui de la scie sauteuse. Propulsé par un moteur de puissance variable, cet appareil reproduit également les mouvements alternatifs de va-et-vient, et pénètre dans les matériaux grâce à sa lame, dont la denture varie d’un modèle à l’autre.

Cette dernière est reliée au moteur qui rythme ses mouvements et impulse la force et la vitesse de pénétration pour la découpe. Un variateur est intégré à la plupart des modèles disponibles actuellement, pour permettre au bricoleur d’ajuster à volonté la profondeur d’enfoncement de la scie dans le matériau.

Contrairement à la scie sauteuse, vous sciez sans avoir accès à la seconde face de la pièce, et n’avez pas besoin de prendre appui sur cette dernière. La conception de la scie sabre est optimisée de sorte que l’outil puisse adopter des postures variées, ce qui en fait un modèle parfait pour travailler dans des endroits difficiles d’accès . Facilement manipulable, ce type de scie peut d’ailleurs être utilisé dans des positions acrobatiques, à la manière d’un sabre.

Quand utiliser une scie sabre ?

On ne le dira jamais assez, la scie sabre concède une polyvalence de très bonne facture. C’est en effet l’outil pratique qui saura vous accompagner lors de vos travaux de bricolage ou de jardinage. Véritable appareil à tout faire, il se montre pratique et efficace pour dompter une variété de matériaux. Cette scie passe-partout se présente comme un bras droit pour des découpes dans le bois, le plâtre, le métal ou encore le plastique.

Cet appareil répond également présent lorsqu’il s’agit de travailler dans des matériaux de construction tels que la brique rouge, le zinc, le fibrociment, PVC, le profilé métallique ou encore le béton cellulaire. La scie sabre se prête à des travaux de tous genres, au quotidien ou pour des interventions ponctuelles. Qu’il s’agisse d’une utilisation basique, intensive ou sophistiquée, la scie sabre est gage de découpes modernes et précises. D’ailleurs, la présence de la fonction « mouvement pendulaire » assure un travail efficace, sans que vous n’ayez à fournir beaucoup d’efforts.

Comment choisir sa scie sabre ?

Avant de se lancer dans l’achat de tout appareil ou outil, il est indispensable d’évaluer ce que vous voulez en faire, mais aussi la fréquence d’utilisation. La scie sabre n’est pas une exception et, l’offre pour cet accessoire de bricolage est si diversifiée qu’il est essentiel de tenir compte des caractéristiques techniques et différents aspects des modèles disponibles, afin de dénicher la scie sabre qui convient le plus à vos besoins, mais aussi au budget que vous souhaitez y consacrer. Un bon choix de scie sabre doit notamment en considération :

L’alimentation et le type d’usage

Comme nous avons eu à le souligner précédemment, il existe trois principaux types de scie sabre et chacun d’eux est recommandé pour des usages divers. Pendant qu’un modèle sans fil fonctionnant sur batterie se présente comme l’allié des bricoleurs occasionnels amenés à réaliser des travaux courants, vous devez regarder du côté des scies sans fil ou pneumatiques pour des interventions exigeantes, d’envergure. Ces derniers sont en effet plus puissants (la scie pneumatique davantage) et s’adaptent pour des travaux de longue durée, sur chantier. Et pour cela, il vous faudra tenir compte de la disponibilité d’une source d’alimentation.

La puissance délivrée par le moteur d’un modèle filaire est évidemment plus importante que lorsqu’il s’agit d’une scie sabre fonctionnant avec une batterie. Pour ce dernier, le choix peut être faite entre un modèle de 10 à  18 V, tandis que pour les appareils électriques, la puissance varie entre 600 W et 1 200 W. Encore une fois, tout dépend des usages que vous prévoyez. Une puissance minimale de 500 W est toutefois requise.

Système de changement des lames

Si vous devez passer aisément d’un matériau à un autre, le système de changement des lames est un point sur lequel vous devez porter votre attention. La qualité de ce mécanisme, permettant le blocage de la lame par le biais d’un levier, peut varier selon le modèle. Les scies sabres d’aujourd’hui sont presque toutes munies d’une fixation automatique. Cela dit, vous devez vous assurer que ce mécanisme est fiable, pour être sûr que votre accessoire de bricolage reste toujours performant, même si vous l’utilisez régulièrement.

Système anti-vibrations

Pour ne pas fatiguer vos bras, les constructeurs munissent leurs scies sabres d’un mécanisme anti-vibrations qui optimise le confort de travail. Ce même dispositif réduit les nuisances sonores émises par l’outil de sciage.

Les fonctions qui font la différence

Un bon choix de scie sabre doit tenir compte de certaines caractéristiques techniques, mais aussi de l’intégration de fonctionnalités qui concourent à renforcer le confort de travail et la la rapidité d’exécution. Justement, pour ce dernier aspect, prêtez attention à variateur de vitesse. Cette gâchette vous permet d’ajuster la cadence de la scie sabre, selon le travail à faire.

En outre, l’efficacité de l’outil de bricolage tient aussi dans sa course à vide. Cette donnée exprimée en coups par minute (cps/min) détermine en effet la performance de la machine. Vous aurez le choix entre les scies sabres dont la course à vide varie entre 500 à 3000 cps/min. S’agissant de la capacité de coupe maximale, elle renseigne sur l’aptitude de l’appareil à travailler dans divers matériaux.

Autres caractéristiques

D’autres éléments et non des moindres méritent que vous y portiez une attention particulière pour un bon choix. Entre autres, le poids de la machine doit être léger et en adéquation avec sa taille, afin d’assurer une bonne manœuvrabilité. Cet aspect est d’autant plus important lorsqu’il est question d’atteindre des endroits difficiles d’accès. En outre, même si presque tous les fabricants optent pour des poignées ergonomiques en caoutchouc, la qualité de ce matériau, mais surtout la disposition de ce manche, doivent être prises en considération à l’achat.

Par ailleurs, l’intégration d’un système refroidissement et d’évacuation d’air peut aussi faire la différence. En plus de garantir la longue durée de vie de votre appareil de sciage, ce dispositif aide à son nettoyage permanent.

Quelles lames choisir ?

Pour une adaptation à tous les types de travaux, privilégiez une scie sabre dont la lame, utilisable dans les deux sens, est interchangeable via un système de fixation pratique et automatique. D’autre part, un bon choix de lame est essentiel pour travailler efficacement dans chaque matériau. Cela détermine en effet la qualité et l’efficacité des découpes. Par exemple, l’utilisation d’une lame pour bois dans le cadre d’un travail dans l’acier, non seulement donne de piètres résultats, mais vous expose aussi à des blessures. De même, les risques de dysfonctionnement de votre outil sont réduits.

Cela étant dit, la sélection de la lame doit nécessairement tenir compte de la puissance délivrée par son moteur. Mais pas que. D’autres éléments comme : la nature de la pièce sur laquelle le travail doit s’effectuer, la largeur de celle-ci ou encore la force d’exécution, doivent aussi être pris en considération lorsque vous choisissez la lame de scie sabre. Notez que ces accessoires portent des indications que vous devez pouvoir lire.

En pratique, à chaque type de matériau ou support à découper correspond un nombre de dents par coupe, qui figure sur la lame. Exprimée en TPI, cette donnée varie entre 6 et 10 et est déterminante dans la qualité, la rapidité et la précision de la coupe. Toutefois, gardez à l’esprit que plus le nombre de dents de la lame est grand, plus vous gagnez en précision. Cependant, la contrepartie est que vous perdez en rapidité.

Hormis la nature du support à couper, la profondeur de coupe est une autre variable à prendre en considération. Cette dernière se base tout simplement sur la largeur du matériau, que vous devez mesurer, afin de rajouter 50 millimètres. Le résultat obtenu n’est autre que la longueur de la lame nécessaire.

Pour finir, le type d’application, autrement dit la force d’exécution est un aspect important à prendre en considération pour un bon choix de lame. En effet, lorsque vous êtes par exemple confronté à des matériaux épais, cela exige des applications lourdes, autorisées par des lames épaisses, mais aussi un moteur puissant. A contrario, quelle que soit l’épaisseur de la lame, vous pouvez arriver à bout de n’importe quelle pièce, dans le cadre d’une découpe grossière. En termes d’épaisseur, le choix peut être fait entre les lames de 0,9 mm à 1,6 mm